DOSSIER 11 – 14 ANS

Avant de démarrer la lecture de ce qui suit ci-dessous, j’insiste encore une fois sur l’importance de ne pas suivre tout cela à la lettre et d’éviter à tout prix de vous culpabiliser ! Il y a la théorie, les conseils et puis ce qui est adaptable singulièrement à la situation de chacun, en fonction du moment, en fonction des jours, en fonction des besoins de chacun et de notre histoire individuelle.

lettreJe vous invite à pouvoir rassembler dans une boite ou une farde l’ensemble des réalisations faites par votre enfant durant cette période de confinement. S’il le souhaite, tout cela pourra être ajouté à sa boite thérapeutique lorsque nous nous retrouverons pour nos séances. Votre enfant peut également m’envoyer ses dessins et créations par la poste afin que je les ajoute directement dans sa boite thérapeutique à l’adresse suivante : Zoé Campus – 213, avenue de la couronne – 1050 Ixelles.

Petits conseils d’une Psy

Les enfants, tout comme nous, sont plongés dans cette drôle d’aventure. Cependant, contrairement à nous, ils n’ont pas toujours les outils pour faire face à ce qui se passe et vont avoir besoin d’être soutenus par leur(s) parent(s).

explication

temps

  • Rythme et temporalité : Face à ce que nous vivons, il est important de garder un rythme et de continuer à structurer les journées, de faire la différence entre les semaines et les week-end. Retrouver des repères et rituels permet aux enfants (comme pour nous) de garder une structure face au chaos, au changement et à l’imprévisible. Cela les rassure également. Les outils concrets permettent aux enfants de structurer leur journée. Affichez les horaires de la famille : horaires de lever, de coucher, de repas, etc. et les temps de sortie. Pour chaque enfant, invitez-le à faire ensemble un emploi du temps de la semaine le plus « visuel » possible. L’information visuelle est plus efficace et facile à suivre. Respecter le temps de solitude de chacun, ne cherchez pas à être tout le temps ensemble. Tout comme nous, les enfants ont besoin de temps de solitude où il n’est pas sollicité et où il peut se détendre à sa guise ou contacter ses copains. 2 bonnes heures de temps « libre » par jour est un minimum à cet âge.

ménage1

  • Responsabiliser les enfants : Les enfants ont besoin de garder une maitrise et un sentiment de contrôle par rapport à ce qu’ils traversent. Les rendre actifs et responsables d’eux-mêmes ou de certaines tâches du quotidien les aidera. Cela leur permettra notamment de se sentir considérés et d’avoir le sentiment d’accomplir une action positive. Cela peut être proposé sous la forme d’un challenge ou d’un jeu (ex: le premier qui a fini de faire son lit parfaitement a gagné). Les tâches quotidiennes peuvent être partagées, vous pouvez faire du vide dressing, trier la boite à pharmacie, trier les magazines et en sélectionner pour d’éventuels collages ou ateliers créatifs, etc.

Ado1

ado3

  • Donner du sens : Il est important que les enfants se sentent acteurs de ce qui se passe et qu’ils puissent donner du sens à ce que nous vivons. Je vous invite à pouvoir créer un sentiment d’appartenance plus grand en pensant certes à la famille mais également aux amis, aux voisins, aux gens qui continuent à travailler dans les supermarchés, les postes, les hôpitaux, etc. Il peut être intéressant de réfléchir avec les enfants à la manière dont ils peuvent contribuer à offrir leur soutien, à montrer leur gratitude aux personnes extérieures. Par ailleurs, garder une trace de cette drôle d’aventure en rendant l’enfant acteur et responsable d’un album photo, d’un journal de bord de famille ou de la réalisation d’un film sur le coronavirus peut également les aider.

Ado2

  • Temps d’écran : Face aux écrans, il est important d’instaurer des règles (qui est prioritaire et à quel moment ? quels sont les horaires de chacun avec des temps impartis pour chacun). Pourquoi ne pas proposer de réaliser ensemble un emploi du temps d’occupation de chaque appareil ? Je vous invite par ailleurs, pour éviter l’apparition de trouble du sommeil, d’instaurez un couvre-feu de connexion.  Responsabilisez-les par rapport à leur temps passé sur leur GSM (ou sur le vôtre). Il y a des règles la semaine, tout comme c’est habituellement le cas à l’école.

Quand s’inquiéter ?

Parents

Le stress peut se manifester chez votre enfant et cela est bien normal au vu de la situation actuelle. Voici une série de « symptômes » qui peuvent apparaître :

  • Votre enfant peut ressentir des symptômes physiques (maux de tête, démangeaisons, etc.);
  • Des troubles du sommeil peuvent apparaître;
  • Des troubles de l’appétit peuvent aussi se développer;
  • Votre enfant peut se montrer plus agité ou au contraire montrer une grande fatigue ou une baisse d’énergie;
  • Votre enfant peut montrer un refus de se plier aux consignes de santé publique;
  • Votre enfant peut présenter de l’isolement social, un refus d’interagir avec les proches;
  • Votre enfant peut porter un sentiment d’injustice ou de révolte;
  • Enfin, il peut se montrer évitant face aux apprentissages scolaires.

Ne cherchez pas à ce que votre enfant soit irréprochable. Un huis clos est une cocotte-minute. Si la vapeur ne sort pas par le sifflet, la cocotte explose. Si votre enfant marmonne dans sa barbe ou boude, octroyez-lui ce droit. Tant qu’il ne vous affronte pas ouvertement, ce n’est pas grave. Soyez intransigeant pour les choses qui en valent vraiment la peine et qui auront des conséquences négatives tout de suite. Le féliciter et le valoriser, permettra à votre enfant de se sentir reconnu. Il va devoir renoncer à la vie sociale et cela va être très dur pour lui et générer une grande tension. Autorisez des temps où il. peut être avec ses copains via les réseaux sociaux. Interressez-vous à lui mais n’attendez pas qu’il vous accueille à bras ouverts. A cet âge, le cerveau de l’enfant est partagé entre le besoin d’être maître de son propre destin et l’envie d’être encore l’enfant chéri de ses parents. En cas de crise explosive à la maison, votre meilleure stratégie c’est la désescalade. Que chacun s’isole et on rediscutera de tout cela quand les esprits seront refroidis. Quand tout le monde est calme, proposez la réconciliation.

Fiche 14_Les réactions les plus fréquentes face au stress (adolescents)

Il convient de s’inquiéter si ces symptômes persistent dans le temps et en intensité. Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur mon téléphone.

« Je m’ennuie »

Il n’est pas toujours simple de se renouveler dans les activités à proposer aux enfants et à s’y retrouver dans tout ce qui est proposé. Vous trouverez ci-dessous une sélection de sites internets proposant un vaste choix intéressant d’activités.

activités1

coco

zoé